Mandat 2015-2018

Je commencerai d’abord par remercier Martine Heurtier qui n’a pas souhaité renouveler son mandat pour raisons personnelles. Martine a su, pendant ces trois années, mettre sa petite touche à elle, qui a permis à l’AARFFICS, de mieux vivre.

Pour moi, voilà quatorze mois que je suis élue Présidente par intérim. Après un an de fonctionnement, toujours pas de candidat au sein du bureau pour prendre le poste de Présidence. Finalement, j’ai décidé de m’y consacrer en répartissant bien la charge de travail entre nous.

Marie-Luce Giraud, qui est vice-Présidente, avait déjà accepté de prendre la responsabilité du dossier Cotisations/Dons et les reçus fiscaux.

Marie-Jeanne Brec sera la Trésorière, pour tous les dossiers qui se rapportent aux finances. Je les remercie toutes les deux, d’avoir accepté ces responsabilités, qui sont indispensables  pour l’Association.

N’oublions jamais que, par l’AARFFICS, nous sommes au cœur des Résidences : Comtesse d’Anières à St Pierre, Catherine de Thouars à Pouzauges, le Pré-Bailly à la Châtaigneraie, le SAVS à la Tardière, et l’Accueil de Jour à côté du Pré-Bailly à la Châtaigneraie.

Nous sommes là pour aider financièrement les résidents avec les cadeaux de Noel, les achats personnalisés à chaque Résidence…

Et aussi pour les aider moralement, par les cartes d’Anniversaires par exemple et pour prendre le temps de les écouter…

Les Résidents connaissent bien les membres de l’AARFFICS,  prenons le temps de faire un bout de chemin avec eux.

 Mathé BERLAND – 30 octobre 2016

*****

Mandat 2015-2018

Suite à l’Assemblée Générale et aux Elections du 20 septembre 2015, et en attendant la nomination de mon successeur courant octobre 2015, je tenais à remercier toutes les personnes qui m’ont aidée pendant ces trois années. Cette période a été très riche d’expérience et d’enseignements pour moi. Pour des raisons personnelles, je n’ai pas souhaité être candidate, mais continuerai à oeuvrer pour les Résidents….

Martine HEURTIER – 21 septembre 2015

*****

Mandat 2012-2015

Elue depuis octobre 2012 au poste de Présidence, je m’investis dans l’association afin qu’elle remplisse complètement son rôle pour atteindre les objectifs fixés par les statuts.

Au fil du temps, il est fondamental de s’adapter pour s’ajuster aux besoins et aux contraintes des personnes handicapées, appelées Résidents ou Locataires. Ce qui était bien il y a 20 ans ou 10 ans ne l’est peut-être plus aujourd’hui !

La tâche n’est pas toujours aisée, mais lorsqu’un objectif est atteint et que les Résidents expriment leur enthousiasme et leur bonheur, c’est une immense satisfaction personnelle ainsi que pour tous les membres de l’équipe.

L’association doit « travailler » en étroite collaboration avec les Professionnels des Résidences des Collines Vendéennes pour qu’elle « colle » au plus près de la réalité du « terrain ».

Depuis le début de ce « mandat », j’ai le plaisir de travailler avec les équipes du bureau de l’AARFFICS ainsi qu’avec les Professionnels des Résidences des Collines Vendéennes à tous les échelons de la hiérarchie. Des outils ont été mis en place afin de définir les rôles et les responsabilités de chacun.

Récemment, l’AARFFICS a été reconnue « organisme d’intérêt général » par la Direction Générale des Impôts. Ainsi toute personne peut être adhérente et/ou soutenir l’AARFFICS en faisant un don. Le montant du versement sera déductible d’impôts de 66 % pour les particuliers. (voir rubrique « Adhésion »).

Les Résidences des Collines Vendéennes sont des Etablissements médico-sociaux publics qui ont pour mission d’accueillir des personnes âgées de plus de 20 ans reconnues inaptes au travail par la Maison Départementale des  Personnes Handicapées (MDPH).

Si mon expérience pouvait servir à des familles ?…

Permettez-moi de vous faire part brièvement de mes réflexions et expérience personnelles en matière d’acceptation du handicap. Si toutefois le mot « acceptation » peut s’employer ici… car lorsque le handicap de votre enfant est diagnostiqué (que ce soit à la naissance, à un an, dix ans, vingt ans ou plus encore pour certaines pathologies), c’est le ciel qui vous tombe sur la tête.

C’est un parcours long et difficile pour les parents et les proches.

Un jour vient le moment, où il faut prendre une décision. On ne peut pas garder son enfant à la maison. Tout d’abord souvent pour raison professionnelle, puis plus tard parce qu’on vieillit, et il faut penser à « encore plus tard… ». C’est une question de sagesse !…

En parallèle, on réalise que son  enfant doit vivre sa vie avec les limites et les moyens que « Dame Nature » lui a donnés. Mais où et comment ? Le chemin n’est pas simple ! On peut dire que c’est bien grâce aux établissements spécialisés (comme les Résidences des Collines Vendéennes) que notre enfant, alors devenu un adulte, va faire d’autres apprentissages de la vie et va continuer à s’épanouir à sa manière…  car ce sont des lieux de vie conviviaux adaptés aux besoins des personnes accueillies favorisant effectivement leur autonomie, leur épanouissement et leur socialisation.

Il faut connaître ce milieu pour se rendre compte du dévouement, de la patience, de l’amour qu’il convient d’avoir pour s’occuper de ces personnes « différentes » qui, au demeurant, débordent d’affection, sont sincères, naturels et ne nous déçoivent jamais ! Elles nous donnent de bonnes leçons de la Vie parfois !…

Je tiens à remercier, du fond du cœur, les Professionnels qui s’occupent au quotidien de nos enfants ou proches dans les Résidences. Mais aussi, de nombreuses personnes à St-Pierre-du-Chemin, à La Châtaigneraie, à Pouzauges, ou ailleurs… qui côtoient régulièrement les Résidents en leur disant le « petit mot ou le sourire» qui va égayer leur journée.

Martine HEURTIER – Mars 2015

Citation d’Albert Einstein :

LA VIE c’EST COMME LA BICYCLETTE :

IL FAUT AVANCER POUR NE PAS PERDRE L’EQUILIBRE.